1er Forum Algerien de Volley Ball


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cyclisme

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Cyclisme le Mer 13 Oct - 19:36

Admin

avatar
Admin
Admin
CYCLISME
DANS UNE RÉPONSE À LA CORRESPONDANCE DU SOIR D’ALGÉRIE
L’UCI fixe un ultimatum à la FAC

Rebondissement dans l’affaire «FAC» au niveau de l’UCI. Alors que le président de la Fédération algérienne de cyclisme annonçait, samedi dernier à Staouéli, lors d’un point de presse, l’inexistence d’une sanction de la part de l’Union internationale de cyclisme, cette dernière vient, dans une correspondance transmise à notre journal, de démentir formellement la thèse selon laquelle l’Algérie n’est plus sous la menace d’une suspension.
Selon la correspondance signée par le chef de presse de l’UCI, Enrico Carpani, l’instance internationale a, lors de son congrès de Melbourne tenu le 1er octobre dernier, lancé un nouvel ultimatum à la Fédération algérienne de cyclisme. La décision, approuvée à la majorité absolue évoque «la suspension de la FN algérienne dès le 1er janvier 2011, faute de remplir d’ici là les exigences de l’UCI». A lire la missive du press officer de l’UCI, «le congrès de l’UCI a accordé cet ultime délai pour rétablir une situation tout à fait légitime à la lumière des principes qui doivent régir une fédération nationale membre de l’UCI». Aussi pour surseoir à une éventuelle sanction de la part de l’UCI, les responsables de la FAC doivent respecter la nouvelle feuille de route. Celle-ci s’articule autour de deux points cardinaux, à savoir la convocation d’une assemblée générale dans les meilleurs délais en vue de mettre en conformité les statuts de la FAC avec ceux de l’UCI, puis l’organisation d’une assemblée générale élective sur la base des statuts modifiés et adoptés. Du côté de la FAC, on semble tout simplement «hors coup». C’est du moins ce qui ressort de la discussion téléphonique que nous avons eue hier avec le président de l’instance fédérale, Rachid Fezzouine. Ce dernier a répondu qu’il n’est pas au courant d’une telle missive. Quand nous lui avons précisé que le courrier de l’instance internationale n’était en fait qu’une réponse à une correspondance du journal à l’UCI en vue d’obtenir des clarifications sur la teneur du congrès de Melbourne et ses rendus sur le cas Algérie, le président de la FAC a dit que «La Fédération a déjà organisé une assemblée générale le 5 août dernier durant laquelle ses statuts ont été mis en conformité». «Pour ce qui est du nouvel ultimatum de l’UCI, on n’est pas au courant. Tout ce que nous savons, c’est que la décision de l’UCI de suspendre l’Algérie a été bloquée par trois confédérations, à savoir l’Afrique, l’Asie et l’Amérique, qui nous ont soutenus dans notre démarche. Nous restons toutefois disposés et à la fois à l’écoute des orientations de l’UCI», a-t-il noté. L’Algérie, qui a envisagé de se désaffilier de l’UCI, n’est plus en guerre avec l’instance de Pat Mc Quaid. Mieux, selon M. Fezzouine, l’assemblée générale ordinaire se tiendra dans trois semaines, au plus tard. «Nous avons juste à honorer les engagements de nos sélections aux championnats arabes, puis nous nous attellerons à préparer l’AGO, laquelle convoquera l’AGE (élective, ndlr)», a-t-il confirmé. Dans cette affaire qui a tenu en haleine les adeptes de la petite reine pendant plus de deux ans, l’Algérie a perdu du temps et beaucoup d’argent. Sans oublier une partie de son honneur et sa crédibilité aux yeux des organisations internationales.

http://dzvolley.fr.ht

2 Re: Cyclisme le Mer 27 Oct - 14:59

Admin

avatar
Admin
Admin
SUSPENDU 2 ANS POUR DOPAGE
Caucchioli, premier coureur à défier le passeport biologique devant le TAS


L'Italien Pietro Caucchioli, suspendu deux ans pour dopage, va être le premier coureur cycliste à défier devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) le passeport biologique mis en place dans ce sport en 2008, selon la liste des audiences du TAS publiée hier.
En juin 2009, l'Union cycliste internationale (UCI) avait accusé cinq coureurs de dopage, dont Caucchioli, en se basant pour la première fois sur le passeport, sa nouvelle arme de dissuasion. L'Italien a, ensuite, été condamné en juin 2010 à deux ans de suspension par le Tribunal national antidopage du Comité olympique italien (Coni). L'ex-coureur de Lampre a décidé de faire appel de cette sanction. Son cas sera entendu le 21 décembre par le TAS, qui devra se prononcer sur la validité juridique du passeport tel qu'utilisé par l'UCI. Contrairement aux tests antidopage classiques qui s'attachent à rechercher une substance interdite dans les urines ou le sang d'un sportif, le passeport consiste à détecter ses effets sur le corps, en observant notamment les variations des paramètres sanguins. En novembre 2009, le TAS avait validé ce genre de méthode de détection indirecte du dopage en rejetant l'appel de la star allemande du patinage de vitesse, Claudia Pechstein.

http://dzvolley.fr.ht

3 Re: Cyclisme le Dim 14 Nov - 20:16

Admin

avatar
Admin
Admin
Un maillot jaune de Pantani volé

Un des maillots jaunes de Marco Pantani, vainqueur en 1998 du Tour de France et mort en 2004 d’une overdose, a été volé au Salon du cyclisme à Milan, a révélé hier la presse italienne. Le vol a eu lieu dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 novembre.
Selon le président du club Magico Pantani, Vittorio Savini, il n’existe pas plus de 15 de ces maillots jaunes portés ou donnés au Pirate. «C’est le destin de mon fils de ne pas pouvoir être en paix même mort», a réagi sa mère, Tonina Belletti, dans La Gazzetta dello sport. Surnommé le Pirate pour ses boucles d’oreille et les bandeaux colorés qu’il portait sur son crâne rasé, Pantani a été l’un des meilleurs grimpeurs de l’histoire du cyclisme. Vainqueur du Giro (Tour d’Italie) et du Tour en 1998, il a ensuite connu la descente aux enfers avec son exclusion du Giro en 1999 pour avoir échoué à un test sanguin et des soupçons croissants de dopage et de consommation de drogues. En 2003, il avait été admis dans une clinique à sa demande après avoir montré des signes de dépression. Pantani a été retrouvé mort dans un hôtel de Rimini, non loin de son domicile, en février 2004. L’autopsie a révélé que sa mort avait été causée par une surdose de cocaïne.

http://dzvolley.fr.ht

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum