1er Forum Algerien de Volley Ball


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les règles du jeu

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Les règles du jeu le Lun 31 Aoû - 23:49

Admin

avatar
Admin
Admin
REGLES DE JEU



Commission d’Arbitrage et Lois du Jeu


REGLES 2009 - 2012
Les nouvelles règles du volley-ball - Applicables à partir de Janvier 2009

Les décisions du 31e Congrès mondial de la FIVB relatives aux nouvelles règles proposées peuvent être
consultées sur le site www.fivb.org.
Nous expliquons ci-après la teneur exacte des changements apportés, afin d’éviter toute confusion. Ces règles
s’appliquent au monde entier, et pas seulement aux tournois seniors de la FIVB. Il est donc important d’en
analyser le détail et l’interprétation, de manière que chaque Fédération Nationale puisse organiser ses tournois
et championnats en conséquence.
1. Composition des équipes :
Pour les championnats et tournois nationaux, le nombre des joueurs par équipe reste jusqu’au maximum de 12
joueurs. Et les numéros de maillots allant de 1 à 18.
Par contre pour les événements FIVB et mondiaux l’équipe peut s’inscrire avec un maximum de 14 joueurs, à
condition qu’il soit inscrit 12 joueurs réguliers et 2 libéros. Les numéros de maillot vont de 1 à 20 maximum.
(A moins qu’une compétition ne soit dotée d’un règlement particulier, comme c’est le cas pour les épreuves
masculines de la ligue européenne).



Dernière édition par Admin le Lun 11 Oct - 20:24, édité 1 fois

http://dzvolley.fr.ht

2 Re: Les règles du jeu le Lun 31 Aoû - 23:55

Admin

avatar
Admin
Admin
A/. REGLE 4. « EQUIPES »
4.1 COMPOSITION DES EQUIPES
4.1.1 Une équipe peut être composée de 12 joueurs au maximum, un entraîneur, un entraîneur adjoint,
un soigneur et un médecin. 5.2, 5.3
Pour les compétitions FIVB, mondiales et officielles, le médecin doit être accrédité au préalable
par la FIVB.
Pour les compétitions FIVB et mondiales pour Seniors, une équipe peut être constituée d'un
maximum de quatorze (14) joueurs. (avec un maximum de douze (12) joueurs réguliers)

2. Joueurs Libéros :
L’augmentation du nombre de joueurs par équipe (14), vise à conférer une protection accrue aux équipes
participant à des événements FIVB, en cas de blessure d’un de leurs principaux joueurs. Mais ce changement
permet aussi de donner un rôle plus important au joueur Libéro.
A l’occasion des compétitions nationales, une équipe peut désormais selon son choix de ne pas inscrire ou
d’inscrire un ou deux libéros dans l’effectif à raison de ne pas dépasser le nombre 12 joueurs au total.
Par contre pour les événements FIVB, lorsqu’une équipe décide d’inscrire plus de 12 joueurs, il est obligatoire
d’inscrire DEUX libéros.
Le libéro qui sera inscrit dans la liste des participants est le libero principal et le deuxième qui sera inscrit dans
la case remarque est le libero de réserve. (s’il s’agit de l’ancienne feuille de match).
Maintenant si la marqueur utilise la nouvelle feuille de match, dans les cases des libéro le premier inscrit est le
libéro principal.

3. Remplacement du Libéros :
3.1.Equipe à 2 libéros : Dés lors qu’une équipe compte plus d’un libéro, l’entraineur peut pour quelque raison
que se soit, remplacer le libero initial par le libero de réserve mais une seule fois pendant le match et
seulement après que le joueur remplaçant est revenu sur le terrain et un échange consommé.
Cette action ne compte pas comme remplacement de joueur mais elle peut être signalée sur la case
remarque avec le score et le set ou le remplacement a été effectué.

B/. REGLE 19. « LE JOUEUR LIBERO »
19.1 DESIGNATION DU LIBERO
19.1.1 Chaque équipe a le droit de désigner dans la liste des joueurs jusqu’à deux (2) joueurs spécialisés
en défense «Libéros».
Pour les compétitions FIVB et mondiales pour seniors, lorsqu’une équipe choisit d’avoir plus de
douze (12) joueurs, il est obligatoire de désigner parmi la liste des joueurs deux (2) joueurs
spécialisés en défense «Libéros». 4.1.1 19.1.2

Tous les “Libéros” doivent être enregistrés avant le match sur la feuille de match dans les lignes spéciales
réservées à cet effet.
19.1.3 Un Libéro, désigné par l'entraîneur avant le début du match, sera le Libéro actif. L'autre sera le Libéro
de réserve. 5.2.2, 25.2.1.1, 26.2.1.1
19.3.2.1 Le changement d’un joueur par un Libéro n’est pas considéré comme un remplacement régulier.
15.5 Ils sont illimités, mais il doit y avoir au moins un échange de jeu terminé entre deux changements du
Libéro (sauf en cas de blessure/maladie, ou si une rotation est effectuée suite à une pénalité). 6.1.3
Le Libéro ne peut sortir que pour le joueur dont il a lui-même pris la place.
19.3.3 Re-désignation d’un nouveau Libéro 19.3.3.1
Le coach a le droit d’échanger le Libéro actif par le Libéro de réserve, mais seulement une fois durant le
match, et seulement après que le joueur régulier soit retourné sur le terrain de jeu. Cet échange doit être
inscrit dans la case remarque de la feuille de match et sur la feuille de contrôle du Libéro.
Le Libéro initial ne peut plus revenir au jeu durant le reste du match.
En cas de blessure ou de maladie du Libéro de réserve, le coach peut désigner comme Libéro n’importe
quel joueur (sauf le Libero original) non présent sur le terrain au moment de cette re-désignation.
Le capitaine d'équipe peut déléguer ses privilèges pour être redésigné comme Libéro si telle est la demande
du coach. Les échanges de Liberos suite à blessure ou maladie ou la re-désignation d’un Libéro ne sont pas
comptés comme remplacement régulier. 19.3.2.1 19.3.3.2 5.1.2 19.3.2.1
19.3.3.2 En cas de désignation d’un nouveau Libéro, le numéro de ce joueur devra être inscrit dans la case
remarque de la feuille de match. 7.3.2, 19.1.2, 25.2.2.7
4. Remplacement de joueur :
La procédure de remplacement change elle aussi et ce, pour essayer d’éviter tout conflit entre l’entraineur et le
deuxième arbitre et pour s’entendre sur l’interprétation de ce qui constitue un retard.
Désormais, l’entraineur n’a plus BESOIN de demander un remplacement lors des événements FIVB. Il suffit
d’envoyer un joueur dans la zone de remplacement.
Dans cette situation dés que le joueur franchit la limite de la zone d’attaque pour passer dans la zone de
remplacement munit d’une plaquette de remplacement, le marqueur utilise l’avertisseur sonore pour annoncer
le remplacement et en prendre acte.
Le deuxième arbitre depuis sa position (entre le poteau et la table) autorise le remplacement.
Pour les compétitions nationales la règle s’applique de la même manière sauf que :
 Si le marqueur ne dispose pas d’avertisseur sonore, c’est au deuxième arbitre de siffler comme
précédemment, mais pas avant que le (les) joueur (s) soit parvenu dans cette zone.
 L’entraineur peut demander, comme il n’est pas tenu de le faire, mais que cela ne lui est pas interdit
non plus. La demande de remplacement ne devient effective que lorsque le joueur est dans la zone
de remplacement muni de sa plaquette désignant le numéro du joueur sortant.
 A cet effet la table avec l’avertisseur sonore ou le deuxième arbitre avec son sifflet autorise le
remplacement et le dirige et contrôle à partir de son poste (c'est-à-dire entre le poteau et la table). Il
n’est plus nécessaire de se rendre sur la ligne d’attaque ou se déroule le remplacement
Modalités pratiques :
La demande de remplacement s’effectue pendant l’interruption de jeu et avant le sifflet du premier arbitre pour le prochain
échange.
L’entraineur peut demander un remplacement, mais la demande ne sera accordée que lorsque le joueur pénètre dans la
zone de remplacement muni de sa plaquette numérotée. A partir de là, le deuxième arbitre siffle et autorise le
remplacement.
Le deuxième arbitre regarde le marqueur (se dernier peut devoir lever la main, selon la pratique actuelle, et établir un contact visuel
avec le deuxième arbitre) et autorise le remplacement depuis son poste, entre le poteau et la table de marque.
Le marqueur met fin à la procédure de remplacement en levant les deux mains, selon l’usage actuellement en vigueur.

5. Fautes au filet :
Au terme de centaines de tests, la suppression de la phrase « entrain de jouer le ballon » dans la règle relative
aux fautes au filet a permis de faire grandement évoluer le jeu.
Désormais, le contreur qui heurte le filet en s’apprêtant à contrer, ou, l’attaquant qui tombe sur le filet après un
smash ne commettent plus une faute, non plus pour le passeur qui, en jouant, entre en contact avec les mailles
du filet.
En revanche, heurter la BANDE SUPERIEURE du filet ou s’appuyer sur le filet sont considérés comme des
entraves au jeu et sont donc sifflés comme fautes.
En Conclusion :
 Heurter la bande supérieure du filet constitue une faute.
 Par contre toucher les mailles du filet n’est pas une faute, à condition que cela n’entrave le jeu.
 L’espace de la faute au filet se situe sur la bande supérieure dans l’espace des 9 m.
 Toucher le filet en dehors de l’espace des 9 m n’est pas considéré comme faute, il est au même
titre que les cordons et les poteaux.
C/. REGLE 11.3 « CONTACT AVEC LE FILET »
11.3.1 Le contact du filet par un joueur n'est pas une faute, sauf s'il gène le déroulement du jeu. 11.4.4,
24.3.2.324.3.2.3c
11.3.2 Les joueurs peuvent toucher les poteaux, câbles et tout autre objet en dehors des antennes,
y compris le filet lui--même, pour autant que cela ne gène pas le jeu.
11.3.3 Il n’y a pas de faute si le ballon envoyé dans le filet provoque le contact du filet avec un joueur
adverse.
D/. REGLE 11.4 « FAUTES DU JOUEUR AU FILET »
11.4.1 Un joueur touche le ballon ou un adversaire dans l’espace adverse avant ou pendant la frappe
d’attaque de l’adversaire.11.1.1,
11.4.2 Un joueur gêne le jeu de l’adversaire en pénétrant dans l’espace adverse sous le filet.11.2.1
11.4.3 Le(s) pied(s) d'un joueur pénètre(nt) complètement dans le camp adverse.11.2.2.2
11.4.4 Un joueur interfère sur le jeu de l'adversaire (entre-autres):
- en touchant la bande blanche supérieure du filet ou l'antenne durant son action de jouer le ballon ou
- en touchant le filet en même temps qu'il joue le ballon ou
- en se créant un avantage sur l’adversaire ou
- en réalisant une action qui entrave la tentative d'un adversaire de jouer le ballon.11.3.1,

6. Pénétration sous le filet :
Entrer en contact avec le terrain de l’adversaire, ou l’empêcher de jouer le ballon est considéré comme faute.
Quand le pied au sol pénètre entièrement dans le camp de l’adversaire, ou en jouant le ballon, toucher
l’adversaire dans l’espace aérien.
Par contre, un contact avec le terrain de l’adversaire avec quelque partie du corps située au-dessus des pieds
n’est pas une faute, à moins que cela n’entrave le jeu.
E/. REGLE 11.2 « PENETRATION SOUS LE FILET »
11.2.1 Il est permis de pénétrer dans l’espace adverse sous le filet, à condition de ne pas gêner le jeu
de l’adversaire.
11.2.2 Pénétration dans le camp adverse, au delà de la ligne centrale : 1.3.3, 11.2.2.1
11.2.2.1 toucher le terrain de jeu de l'adversaire avec le(s) pied(s) est autorisé pour autant que la partie
du (des) pied(s) reste en contact avec la ligne centrale ou directement au-dessus de celle-ci. 1.3.3
11.2.2.2 toucher le terrain de jeu de l'adversaire avec n'importe quelle partie du corps située au dessus
du pied est autorisée pour autant que cela ne gène pas le jeu de l'adversaire. 1.3.3, 11.2.2,1
11.2.3 Un joueur peut pénétrer dans le camp adverse après que le ballon soit déclaré hors jeu. 8.2
11.2.4 Un joueur peut pénétrer dans la zone libre du côté du camp adverse, à condition de ne pas gêner
le jeu de l’ADVERSAIRE

http://dzvolley.fr.ht

3 Re: Les règles du jeu le Ven 10 Sep - 19:31

Admin

avatar
Admin
Admin
La Nouvelle Feuille du Match

http://dzvolley.fr.ht

4 Re: Les règles du jeu le Ven 24 Sep - 10:49

Admin

avatar
Admin
Admin
Les complets / Réceptionneurs-attaquants/Les latéraux
Ces deux joueurs attaquent à l'aile (en position 2 ou 4) et aux trois mètres. Un des deux attaquants attaquera toutefois en position 2 lorsque le pointu est lui-même sur la position 4, en phase de réception. À l'arrière, le complet est, avec le libéro, prioritaire pour faire la réception. NB : les joueurs appelés « complets » sont parfois aussi ceux qui sont choisis pour être en opposition au passeur, dans les équipes sans pointu. À ce moment-là, ce joueur doit être capable de réceptionner, d'attaquer, de bloquer, de servir et surtout de pouvoir effectuer la passe lorsque le passeur défend. C'est ce qui le différencie de l'attaquant réceptionneur classique et lui vaut le titre de « complet ».

Le pointu
Aussi appelé « joueur à la technique » ou opposite, ce joueur est celui placé à l'opposé du passeur. Il attaque généralement en poste 2 sauf en phase de réception lorsque lui-même est sur la position 4 afin d'éviter des rotations inutiles. Il attaque alors en 4. Lorsqu'il est arrière, le pointu est déchargé de la réception afin de pouvoir attaquer aux trois mètres (le plus souvent en poste 1). Il est souvent considéré comme le meilleur attaquant et le passeur lui fait souvent la passe lorsqu'il se trouve en difficulté.
Pointus et complets peuvent être regroupés sous l'appellation « ailiers ».

Les centraux
Les joueurs au centre sont ceux qui se placent en position 3 et 6. En poste 3, les centraux ont pour principale fonction, d'attaquer en courte (passe courte et rapide du passeur) et en décalée (passe rapide où le central se trouve à 2m du passeur) ou, dans le cas d'une feinte d'attaque, de « fixer » (attirer) la défense adverse (le contre ou mur) pour l'empêcher d'aller contrer un attaquant ailier. Le central sort souvent sur les postes arrière pour laisser sa place au libéro(car c'est un poste très épuisant). Il sort après avoir servi en position 1 et rentre en 4. Lorsque celui-ci reste en position arrière, il peut aussi attaquer derrière les trois mètres. Cette attaque est couramment appelé "pipe". Elle se distingue de l'attaque de l'opposite en étant une balle plus rapide et souvent moins haute que l'attaque classique des trois mètres.

Les passeurs
Selon le système tactique mis en place, il y a un passeur (système 5-1) ou deux passeurs (système 4-2). Dans un système 5-1 (5 attaquants et 1 passeur), le passeur se place après le service généralement :
en 2 quand il est sur les positions avant (2, 3 ou 4),
en 1 quand il est sur les positions arrière (1, 5 ou 6).
Dans un système 4-2 (4 attaquants et 2 passeurs), les deux passeurs sont sur des positions opposées (quand un passeur est devant, l'autre est derrière). La position de chaque passeur après le service fonctionne sur le même principe qu'avec un seul passeur.
Quand les deux passeurs attaquent également (le passeur sur les positions avant attaque sur des passes faites par le passeur sur les positions arrière) on parle d'un système en « faux 4-2 », en « 4-2 amélioré », ou en 6-2 qui permet d'avoir toujours 3 attaquants sur les postes avant. Les passeurs peuvent aussi réaliser des deuxièmes mains. Lorsque la réception est très bien effectuée et qu'il est prêt du filet, il peut sauter et placer la balle directement de l'autre côté. A haut niveau, le passeur peut sauter sur chaque balle afin d'attirer lui aussi le bloc adverse et donc pouvoir alléger le travail des ailiers qui n'attaqueront que face à un seul bloc.

Le libéro
Le joueur libéro est différent des autres joueurs. Il a pour fonction de faire des réceptions de service, des défenses et des relances vers le passeur. Il se doit donc d'exceller dans la première touche de balle de l'équipe. Il reste sur le banc des joueurs jusqu'à ce que l'entraîneur l'envoie sur le terrain remplacer un des joueurs arrière. L'échange de joueurs dans ce cas particulier n'a pas besoin d'être noté par l'arbitre. Il ne peut rentrer que sur les trois positions de la ligne arrière et il lui est interdit de servir et d'attaquer le ballon lorsque celui-ci est entièrement au-dessus du plan haut du filet. De plus, s'il transmet le ballon à un attaquant en effectuant une touche haute (ou à 10 doigts) et qu'il se trouve à l'intérieur de la zone des 3 mètres, l'attaquant ne peut attaquer ou passer le ballon chez l'adversaire que si le ballon est redescendu sous le plan haut du filet matérialisé par une bande blanche. Il peut par contre transmettre le ballon en manchette sans restriction : celui-ci peut être attaqué normalement. Il est le point fort du secteur réception-défense. Pour un schéma tactique traditionnel, il rentre sur chacun des centraux, après leur position de service, et tourne sur les trois positions arrière. Sur le terrain, il porte un maillot différent des autres joueurs de son équipe.

http://dzvolley.fr.ht

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum